Archives mensuelles : juillet 2015

La recette de notre délicieux chai

Dans toutes les écoles de la Méthode DeROSE partout dans le monde, vous trouverez toujours de beaux et sincères sourires qui vous attendent pour partager de bons moments de convivialité autour d’un chai fait maison.

IMGP5202

Si vous voulez essayer notre recette chez vous, la voici :

Ingrédients :

  • Eau : ½ litre
  • Lait : ½ litre
  • Cardamome : 5 capsules
  • Cannelle : 2 bâtons
  • Gingembre râpé : ½ verre
  • Sucre : 4 cuillères à soupe
  • Thé noir de bonne qualité : 3 cuillères à soupe

 

receita_do_chai_metodo_derose_vila_madalena

Préparation :

Faites bouillir l’eau avec le gingembre, la cardamome, le sucre et la cannelle, jusqu’à ce que le sucre soit bien dilué. Rajoutez le lait et laissez bouillir de nouveau. Éteignez le feu, rajoutez le thé noir et laissez infuser pendant 3 minutes.

Par dernier, filtrer pour ne garder que le liquide.

Bonne dégustation !

DeRose – The movie

Le film

Le documentaire raconte l’histoire de DeRose, écrivain et philosophe brésilien qui a consacré toute sa vie à apprendre et à enseigner une philosophie du mieux-être et des outils nous permettant de construire la meilleure version de nous-mêmes. Aujourd’hui il a environ 30 livres publiés et 50 ans d’enseignement dans la Méthode qui porte son propre nom et qui est pratiquée par de milliers de jeunes, chefs d’entreprises et sportifs de haut niveau partout dans le monde.

 Inspirée de son autobiographie « Quand il faut Être Fort », le film racontera sa trajectoire depuis son enfance jusqu’aux jours d’aujourd’hui et montrera comment DeRose est devenu l’homme qu’il est aujourd’hui.

Ce documentaire est aussi un moyen de montrer ce qui n’est même pas dans les bouquins ni dans ses propres cours. Il est une façon de raconter au monde son histoire, pour que tout le monde puisse s’émouvoir et écouter ce qu’il a à dire.

 

ROB LANGHAMMER – le directeur et idéalisateur de ce film

Rob Langhammer

Rob Langhammer est le directeur et idéalisateur de ce filme. Il a 20 ans d’expérience dans la direction de films, d’abord avec sa propre maison de production au Brésil et plus récemment dans de divers projets indépendants à New York.  Il a dirigé l’émission « Booker Travels », laquelle a reçu plusieurs prix. Rob a connu DeRose et sa Méthode en 2001 et rêvait il y a longtemps de faire se documentaire. Il commence finalement ce projet en Décembre 2013, lors de son voyage en Inde avec DeRose.

La construction du projet

DeROSE

Ce projet est en train d’être construit depuis décembre 2013 avec la contribution des particuliers et des amis qui croient en l’importance de ce travail. Tout le monde peut contribuer de différentes façons. Pour en savoir plus sur le film, l’équipe, la production, ainsi que sur les formes de contribution, vous pouvez visiter le site officiel du filme : DeRose The movie.

Savez-vous gérer votre espace mental ?

Le siège de la pensée consciente est comme un tout petit appartement

Capture-d’écran-2015-02-06-à-20.09.46-680x350
Le siège de la pensée consciente est comme un tout petit appartement

Quand on parle du « mental », on est souvent en train de parler de notre pensée consciente, qui se produit au niveau du cortex pré-frontal. Une des grandes limitations concernant cette région est le manque d’espace, mais aussi la grande consommation d’énergie.

Imaginez un très petit appartement, de 20 mètres carrés, où l’espace doit être optimisé, pour que l’on puisse faire à manger, dormir, ranger ses affaires et avoir de la place lorsque l’on ne fait aucune de ces choses-là. On pourrait imaginer un appartement style « lego », ou tout est modulable et peut apparaître et disparaître de la vue, selon le besoin. Ce petit espace pourrait ainsi être transformé dans espace infini, multi-fonctionnel, où plusieurs scénarios différents sont envisageables. Il se passe exactement de même dans le cortex pré-frontal, où l’espace est limité et tout doit être rangé de façon modulable et de manière à laisser de l’espace libre pour que les fonctions cognitives puissent bien se dérouler quand il faut.

Les fonctions cognitives consomment plus d’énergie que l’on ne pense

cortex préfrontal
Les fonctions cognitives utilisent beaucoup d’énergie

Il y existe cinq fonctions qui construisent la majorité de la pensée consciente : comprendre, prendre de décisions, rappeler une information, mémoriser et inhiber. Elles s’assemblent de différentes façons pour rendre possible toutes les fonctions cognitives (planifier, résoudre des problèmes, communiquer, etc.). Ces fonctions utilisent intensivement le cortex pré-frontal et utilisent beaucoup plus d’énergie que l’on ne pense. La pensée consciente est ainsi une ressource précieuse à conserver. Le défi dans ce contexte est d’apprendre à optimiser l’utilisation d’énergie pour les fonctions cognitives plus importantes à un moment donné. En revenant à l’exemple du petit appartement, ce serait l’équivalent à laisser la lumière allumée et focalisée seulement dans le coin utilisé, au lieu de la laisser allumée par tout. De plus, on peut penser à utiliser des lampes économiques, qui illumine tout pareil, en dépensant moins d’énergie que les lampes communes. Voilà ce qui se passe dans le cortex pré-frontal. Souvent, cela est un des grands obstacles pour une bonne performance mentale, vu que la plus part du temps, on laisse toutes les lampes allumées par tout, en gaspillant cette énergie limitée et précieuse.

Cinq astuces pour la gestion de l’espace mental

La gestion de l’espace mental est donc basée sur le développement de la capacité d’inhibition, c’est-à-dire d’être discipliné en ce qui concerne ce que l’on ne doit pas laisser monter sur la scène. Le moins de variables on doit garder en tête, le plus efficace est la prise de décisions ou d’autres processus cognitifs.

stop_thinking__by_seawings
Apprendre à stabiliser la pensée nous permet de développer la capacité intuitive et mieux gérer le mental

Pour se faire, on doit apprendre à :

  1. Ne pas penser quand on n’en a pas besoin 
  2. Ne pas prêter attention à de tâches non importantes, jusqu’à que ce soit vraiment nécessaire ;
  3. Dire « non » à ce qui n’est pas prioritaire ;
  4. Déléguer ;
  5. Ne pas dépenser l’énergie mentale pour résoudre des problèmes sur lesquels vous savez que vous auriez plus d’information après. 

Savez-vous comment le faire ? Nous avons des outils puissants pour cela, mais nous aimerions bien connaître vos propres techniques et astuces. N’hésitez pas à les partager dans les commentaires !

Renata Coura

Entrepreneur et Professeur, née à Rio de Janeiro et Directeur Pédagogique de l’Ecole Rive Gauche de la Méthode DeRose à Paris.  Chercheur en Neurosciences à l’Inserm. Consultant en qualité de vie, amélioration des performances et neuromanagement.